louis ferdinand celine autographe

Céline (Louis-Ferdinand)

(1894-1961)
Ecrivain français

Lettre autographe signée, Copenhague, 15 (janvier 1948), à son ami Max Descaves, 2 pages in-folio, enveloppe autographe jointe.

 

« L’autre pute ! rue de l’Université, Oh ce sont de mes tout premiers souvenirs… »

 

« Mon cher Max,

je suis infiniment sensible combien touché par ton offre (…) Ce geste est d’un vrai ami et je l’accepterais des deux mains si mon affaire n’était confiée à Me Naud depuis déjà un an… ! Il semble être apte à me faire du bien… Il s’y exerce en tout cas avec une parfaite délicatesse… (…) Et si les circonstances voulaient que l’on en espère (à Dieu ne plaise !) de ce fragile asile - je lui demanderai certes (à lui aussi !) son concours !

L’autre pute ! rue de l’Université, Oh ce sont de mes tout premiers souvenirs - Mon oncle y tenait magasin aussi d’antiquités (presque à l’angle de la rue des St Pères).

ce siècle avait « moins deux ans » ! Ce magasin a subsisté longtemps et celui tout proche d’une de mes tantes Mme Danblanc (aussi antiquité) démoli à présent j’imagine par les travaux de la F(aculté) de médecine. Qu’il faisait froid à traverser la Seine ! presque autant que dans la soupente d’où je t’écris !

À toi bien affectueusement.

L.F. Céline ». 

 

Dans cette lettre, Louis-Ferdinand Céline cite Albert Naud (1904-1977) qui fut son avocat entre 1947 et 1951. Max Descaves était un journaliste et le fils de l’écrivain Lucien Descaves. Max Descaves interviewa Louis-Ferdinand Céline dans son dispensaire, alors qu'il était encore l'auteur inconnu de Voyage au bout de la nuit


1.600 €