Claude Monet lettre autographe

Monet (Claude)

(1840-1926)
Peintre français

Lettre autographe signée « Claude Monet », au crayon gras, (Giverny), 7 janvier 1918, à son galeriste (Paul Durand-Ruel ?), 4 pages in-8, en-tête « Giverny par Vernon ». 

 

« Si ces messieurs trouvent les dites vues de Norvège à leur convenance ils pourront les emporter mais je n’en ai aucune photographie… »

 

« Cher ami,

Je suis désolé d’être obligé d’ajourner mon voyage à Paris mais me voilà pris de douleurs rhumatismales et par ce temps il me faut être prudent et surtout en présence des difficultés des conditions à Paris ; Je suis désormais un vieux bonhomme ayant besoin de grandes précautions. Alors je veux attendre que le temps soit un peu plus clément.

Si donc Tessier et Mr Halvadsen vont venir, vous voudriez bien m’en prévenir d’avance en me disant comment ils arriveront et à quelle heure. À ce propos, je tiens à vous dire ce que je vous avais déjà écrit, que je me déférerai de trois ou quatre vues de Norvège aux prix indiqués et qu’en dehors de cela je ne tiens pas à moins d’un prix plus élevé et que naturellement je ne veux absolument pas vendre à conditions. Si ces messieurs trouvent les dites vues de Norvège à leur convenance ils pourront les emporter mais je n’en ai aucune photographie. Pour le tableau du jardin, je ne le trouve pas bon et ne vous promet pas de vous le livrer. Du reste, si ce n’était vous, je préférerais ne rien vendre, garder celles que je trouve passables et ne pas mettre dans le (?) ce qui est mauvais. 

Je suis du reste très dégoûté (…)

Tout à vous.

Claude Monet ».

 

En janvier 1895, sur le conseil de son beau-fils Jacques Hoschédé (alors importateur de bois norvégiens à Rouen), Claude Monet avait entrepris un long voyage en Norvège afin d’y trouver des inspirations nouvelles. Si ce voyage semble l’avoir enchanté, Claude Monet fut peu satisfait de ses toiles. Elles furent à la même époque éclipsées par l’exposition des Cathédrales. L’on recense aujourd’hui vingt-huit toiles dites « norvégiennes » réparties entre différents musées français et internationaux et des collections privées. 


4.500 €