Longuet (Jean)

(1876-1938)
Homme politique français. Petit-fils de Karl Marx.

Lettre autographe signée, Paris, 21 novembre 1914, 1 page 1/4 in-8, en-tête de la Chambre des Députés.

 

« Cher Ami,

je vous réexpédie la très intéressante lettre de M. Lange dont j’ai fait prendre copie que je fais parvenir à Guesde et Sembat (Jules Guesde et Marcel Sembat).

À propos de sa publication éventuelle il ne serait naturellement question de la faire qu’avec suppression de passages personnels comme ceux visant d’Estournelles (le prix Nobel de la paix, Paul-Ballet d’Estournelles). Il est d’autre part évident que la censure nous obligerait à supprimer ce qui concerne le voyage de Poincaré en Russie et ses conséquences.

Bien vôtre.

Jean Longuet ». 

 

Jean Longuet avait été élu député du département de la Seine en 1914. Il est présent lors de l'assassinat de Jaurès le 31 juillet 1914, au lendemain d'une réunion du BSI à laquelle tous deux ont participé. Il veille le corps de Jaurès toute la nuit. Il se rallie à la politique de défense nationale dès l'enterrement du leader socialiste.

Durant le conflit, il mène la tendance dite minoritaire de la SFIO, qui adopte une position pacifiste tout en continuant de voter les crédits militaires

200 €