Gustave Flaubert lettre autographe signée

Flaubert (Gustave)

(1821-1880)
Ecrivain français

Lettre autographe signée, Mardi 21 (octobre 1879), à Jules Lemaître, 1 page in-8. Belle lettre dans laquelle Flaubert cite Madame Bovary, Salammbô, La Tentation de Saint-Antoine et Hérodias

 

« L’homme qui a fait Me Bovary se retrouve dans Salammbô… »

 

« Vous avez raison, cher confrère, l’homme qui a fait Me Bovary se retrouve dans Salammbô. Je vous remercie p. ce que vous dites bien familièrement de St Antoine qui est le fils de mes entrailles.

Permettez moi une petite remarque : Hérodias ne me semble pas fait dans les mêmes procédés que Salammbô ? J’ai voulu être plus sobre - & l’intention historique y est plus rigoureuse.

Il y a maintenant une grande place à prendre dans la critique. Vous avez tout ce qu’il faut pour la conquérir. Allez-y. On peut en faire une, toute neuve - & qui ne ressemblera pas plus à celle de Ste Beuve qu’à celle de Laharpe. Nous en causerons. je vous trouve dur pour vos vers. le dernier tercet sur Fénelon est une merveille de justesse.

Tout à vous.

Flaubert ». 

 

Cette lettre est écrite par Flaubert à la suite de deux études de Jules Lemaître dans la Revue politique et littéraire : « Les romans de moeurs contemporaines » et « Les romans de moeurs antiques » (11 et 18 octobre 1879). 

Jules Lemaître (1853-1914) était un écrivain et critique dramatique français. Il publiera en 1880 son premier recueil de poésie : Les Médaillons.



5.500 €