max jacob autographe manuscrit picasso

Jacob (Max)

(1876-1944)
Poète, romancier, peintre français

Lettre autographe signée, Paris, 25 décembre 1918, à Gaston Picard, 3 pages in-12, enveloppe manuscrite (avec post-scriptum autographe signé). Très belle lettre de Max Jacob quelques semaines après le décès d’Apollinaire. Son correspondant lui demandant un témoignage écrit au sujet du poète disparu, Max Jacob décline écrasé par sa peine.
 
« Je ne puis écrire à demi sur un homme qui, avec Picasso, a régné sur mon moi tout entier, pendant des années »
 
« 17 rue Gabrielle
Paris XVIII
Le 25 décembre 1918
 
Monsieur,
Je remercie mon ami excellent Fernand Divoire et vous, monsieur, d’avoir songé à moi pour parler de mon cher Guillaume Apollinaire. Je suis très touché de votre attention et peiné de ne pouvoir accepter votre offre sympathique. Je ne puis en effet ni écrire un article sur le poète sans y mêler l’homme, ni écrire sur l’homme sans y mêler toute ma vie, toute ma pensée et celle d’un autre de nos amis, Picasso.
Il y aurait là quelque chose de grave que je n’ai ni le temps, ni la force encore d’entreprendre. Je ne puis écrire à demi sur un homme qui, avec Picasso, a régné sur mon moi tout entier, pendant des années. Comprenez moi, monsieur, et pardonnez moi si j’écris sur Apollinaire, je ferai un livre, et ce livre sera l’histoire de ma vie littéraire à l’époque de ma formation et peut-être l’histoire de mon temps, de son temps plutôt.
Voilà des mots bien ambitieux mais je suis sûr que sous l’exagération du vocable, vous avez compris ma pensée.
Encore merci, monsieur et cher confrère (…)
Max Jacob ».
 
Sur l’enveloppe Max Jacob écrit : « un vieil ami d’Apollinaire M. Henri Hertz 91 rue de Courcelles serait enchanté d’écrire cette notice et me semble tt disposé à le faire. M.J. »
 
 
 
2.800 €