joseph fouché lettre autographe signée

Fouché (Joseph)

(1759-1820)
Conventionnel, ministre de la Police de Napoléon Ier et de Louis XVIII

Manuscrit autographe, sans lieu ni date (sous l’Empire), 3 pages 1/4 in-4, avec corrections, ratures et rajouts.

 

Très intéressant manuscrit de travail de Joseph Fouché sur sa vision de la Police, son organisation, ses objectifs, se devoirs. 

 

« Servir la Police, c’est servir l’Empire… »

 

« La Police est instituée pour prévenir les délits afin de n’avoir point à les punir. La police n’a pour but que le maintien de l’ordre social, la servir, c’est servir l’Empire (…) C’est de l’extérieur que nous arrivent les complots et les attentats qui nous menacent dans l’intérieur (…) Vous ne souffrirez pas un seul moment, un seul exemple de négligence sur l’application des lois qui règlent les conditions et les formes qu’il faut pour entrer en France et pour en sortir. Faites nous transmettre les moindres faits, les moindres indices, ne permettez pas à vos subordonnés d’en juger l’importance : elle pourrait être grande et leur paraître petite (…)

Soyez vigilant et sévères : jamais tracassiers et durs. Faites honorer la surveillance de la police en rendant sensible pour tous qu’elle n’est que l’inquiétude de la patrie (…) ce que les ordres positifs des lois vous commandent le plus impérieusement c’est de ne tenir aucun citoyen sous la main de la police, que le temps strictement nécéssaire pour la tranquillité de l’état et pour le remettre sous la main de la justice… ».

 

Joseph Fouché fut ministre de la Police de Napoléon entre 1799 et 1802 puis entre 1804 et 1810 et pendant les Cents-jours. Il est rétabli dans cette fonction par Louis XVIII pendant quelques mois (9 juillet 1815 - 26 septembre 1815). L’avènement de Fouché à ce poste marque la naissance de la Police moderne. 



3.000 €