Broussard (Commissaire)

(né en 1936)
Célèbre commissaire français, chef de l'antigang dans les années soixante-dix.

Lettre autographe signée, 9 octobre 2007, à un jeune correspondant, 2 pages in-4 à l’encre noire. 

 

« Quant à la recherche d’un ennemi public n°1 comme Mesrine, c’est encore autre chose… un feuilleton interminable… »

 

« Cher Damien,

Absent de Paris durant une dizaine de jours, je n’ai pris connaissance de votre courrier, seulement hier, lundi. je vous demande donc de bien vouloir excuser le retard mis à vous répondre. 

Je dois vous dire combien j’ai été touché par la teneur de votre lettre et le contexte dans lequel elle a été écrite.

 

Le fait qu’un jeune de votre âge (celui de mes deux petits-fils !) se passionne pour les activités qui ont été les miennes durant près de quarante ans est à la fois très flatteur à mon égard et réconfortant pour l’image que vous donnez de votre génération. Soyez en remercié et félicité. (…)

 

Quant à la deuxième question, j’avoue mon embarras. En effet, tout dépend sur quel plan on se place ! L’enlèvement d’un enfant contre remise d’une rançon est très éprouvant physiquement et moralement. La peur du mauvais choix tactique et la crainte de se faire repérer lors de la filature sont omniprésentes durant toute l’enquête… mais quelle joie indescriptible de remettre le gamin, sain et sauf, dans les bras de ses parents !

 

Sur le plan de la technique policière, l’affaire du banquier Mallet est sans doute la plus belle de l’avis même des spécialistes. Quant à la recherche d’un ennemi public n°1 comme Mesrine, c’est encore autre chose… un feuilleton interminable avec de bonnes séquences et de mauvais passages !…

(…) je vous souhaite bonne chance dans votre travail. Mes voeux les plus sincères vous accompagnent dans votre combat de tous les jours.

Bien cordialement,

Broussard ». 


300 €