Soubrany (Pierre Amable)

(1752-1795)
Conventionnel, homme politique français.

Document signé, co-signé par Edouard Jean-baptiste Milhaud, Perpignan, 21 nivôse an II (10 janvier 1794), demi-page in-folio, en-tête Les Représentants du peuple près l’Armée des Pyrénées orientales, cachet de cire rouge.

 

Document relatif aux généraux Lamer et Dugommier.

 

« Les représentants du Peuple (…) arrêtent que le Général de division Lamer exercera à l’instant les fonctions provisoires de Général en chef de l’armée, et jusqu'à l’arrivée du Général Dugommier ; et que le citoyen Perron sous-chef de l’état major exercera provisoirement les fonctions de chef de l’état Major… »   

 

Avec Dugommier et Milhaud, Soubrany publie en février 94 l'Avant-garde de l'armée des Pyrénées-Orientales, un journal patriote adressé aux soldats qui dure jusqu'à la fin de sa mission, contenant les adresses des sociétés populaires locales, les arrêtés et proclamations de représentants et le décompte des condamnations frappant officiers et soldats supposés infidèles. Il réorganise également la justice révolutionnaire, en fusionnant le tribunal criminel militaire et le tribunal criminel du département des Pyrénées-Orientales, pour créer un tribunal militaire révolutionnaire. Au printemps 1794, il établit également une commission militaire, qui doit juger aussi bien les cas de vol ou d'insubordination que ceux de désertion. En tout, ces juridictions condamnent à la mort 22 officiers et 30 soldats. Ces mesures rigoureuses permettent un redressement de l'armée, qui remporte bientôt plusieurs victoires.


350 €