Farrère (Claude)

(1876-1957)
Officier de marine et écrivain français.

 

Manuscrit autographe signé, « Pour mademoiselle Jeanne Boyer », Juillet 1907, 1 page in-8, contre-collé sur carton. Beau texte.

 

« Cependant, moi, vieux voyageur, je préfère à toutes les cataractes féériques mon simple Bosphore… »

 

« Il est des visages de femmes qui séduisent dès qu’on les regarde. Il en est d’autres qu’on ne remarque pas d’abord, mais qui charment peu à peu, et subjuguent, et conquièrent et possèdent, et qu’on n’oublie plus après les avoir aimés. 

Les paysages de la Terre ressemblent aux visages des femmes. Et Naples, et Venise, et le Niagara vertigineux, et la mer japonaise toute ceinte de fleurs, éblouissent nos yeux dès le premier regard.

Cependant, moi, vieux voyageur, je préfère à toutes les cataractes féériques mon simple Bosphore, grave, doux, paisible, dont le charme mystérieux m’a jadis pris le coeur, pour ne me le rendre jamais.

Claude Farrère ».


200 €