Houdin (Robert)

(1805-1871)
Illusioniste français. Père de la magie moderne.

Lettre autographe signée, Saint-Gervais-la-Forêt, 17 juin 1867, à l’écrivain Jules Adenis, 1 page 1/2 in-8, tampon de la Société des gens de Lettres et inscription manuscrites (archivage) en haut de page. 

 

Rarissime lettre d’un des plus grands prestidigitateurs de tous les temps.

 

« Cher Col… et ami,

J’ai diné lundi en compagnie de Tony Révillon, Monselet, d’Aunay du Figaro illustré, Labédollière et une dizaine encore de gens d’esprit. Je me trouvais à côté du chroniqueur de la petite presse et dès le commencement du diner lui ayant parlé de mon désir d’être un homme de lettres patenté et de mes deux parrains, il m’a offert spontanément d’être mon rapporteur. J’ai accepté, vous devez le croire, et je viens vous faire part de cette bonne fortune. Tony Réveillon doit avoir dans la société une autorité proportionnée à la juste popularité. Toutefois si vous trouviez mieux à faire, je m’en rapporte entièrement à vous.

Il fait encore plus chaud je crois, à la campagne qu’à Paris ; je rôtis dans mon cabinet et je remets au prochain numéro une conversation un peu plus longue.

Mille compliments de la part de ma femme et de la mienne à Madame Adenis et à vous particulièrement une cordiale poignée de main.

Robert Houdin ». 

 

Cette lettre concerne les démarches de Houdin pour être élu membre de la Société des gens de lettres, ce qui adviendrait en 1869.



2.500 €