(Proust Marcel) - Jeanne Pouquet

(1871-1922)
Ecrivain français

POUQUET Jeanne (1874-1962). Amie d’enfance de Marcel Proust, un des modèles de Gilberte Swann dans À la recherche du temps perdu. Épouse Gaston de Caillavet. 

 

Lettre autographe signée à Louis de Robert, La Bouboule (Puy-de-Dôme), 4 juillet 1928, 3 page 1/2 in-8, montée sur onglet dans son livre Le Salon de Madame Arman de Caillavet. Ses amis, Anatole France, Cd Rivière, Jules Lemaître, Pierre Loti, Marcel Proust, etc. , Paris, l’auteur et Hachette, 1926. In-8 carré, demi-maroquin brun à petites bandes, dos lisse, titre et tête dorés. Le livre est enrichi d’un envoi autographe signé à Louis de Robert et d’un paraphe de justification avec l’indication manuscrite de l’auteur « exemplaire de l’auteur ». 

 

« Et puis, vous avez dû céder à ce moment là à l’influence de Marcel qui avait pour son amie Jeanne une indulgente admiration… »

 

« Cher Monsieur,

j’ai été surprise, confuse et charmée en lisant le portrait si flatteur et si flatté que vous tracez de moi dans vos intéressants souvenirs.

Vous parez ma jeunesse de toute la grâce et de toute les illusions de la vôtre. Et puis, vous avez dû céder à ce moment là à l’influence de Marcel qui avait pour son amie Jeanne une indulgente admiration et une très tendre amitié.

J’ai ri en apprenant que je vous avais intimidé !… car j’étais moi-même dans le salon de ma belle mère si timide, si effarée qu’il me parait tout à fait comique d’avoir donné le change, d’en avoir imposé à un aussi fin psychologue ! Dès qu’on m’adressait la parole je devenais cramoisie, je balbutiais, je donnais l’impression d’être fort sotte. C’est ce que Mme Clermont-Tonnerre a noté dans ses bienveillantes mémoires.

Puisque nous parlons du passé, sachez que Marcel n’a pas été exactement renseigné sur les raisons qui ont obligé ma belle-mère à mettre Willy à la porte de chez elle. Elle a fait preuve d’une grande bonté en ne dévoilant pas la raison véritable de cette exécution, et Willy a trouvé plus honorable pour lui de répandre le bruit - non pas qu’il me faisait la cour mais qu’il était mon amant !

(C’était répondre par une délicatesse exquise à la générosité qu’on lui témoignait).

Colette n’a pas été dupe de cette feinte et si elle a eu mal aux yeux à ce moment là, la magnanime sévérité de ma belle mère n’en était pas la cause.

 

J’ai eu l’occasion de rencontrer Colette cette année et elle m’a appris sur cette vieille histoire quelques nouvelles turpitudes que j’avais ignorées.

Comme j’aimerais vous revoir cher Monsieur. je reviens à Paris à l’automne, et j’espère que nous pourrons arranger cela. En attendant, je vais vous envoyer un livre qui vous rappellera le Salon de l’avenue Hoche où j’ai réuni quelques belles lettres de France, de Rivière, de Marcel, de Maurras et de Gaston…. » 

 

Après son service militaire, Marcel fut très proche de Gaston Arman de Caillavet (1869-1915), fils de Madame Arman. Proust croit tomber amoureux de sa compagne, Jeanne Pouquet. Il refusera d’ailleurs d’être garçon d’honneur à leur mariage en 1893.

Jeanne Pouquet inspirera à Proust le personnage de Gilberte Swann, et elle échangea avec lui une importante correspondance. De son union avec Gaston Caillavet, naquit une fille unique, Simone, principal modèle de Mlle de Saint-Loup.

Louis de Robert (1871-1937) était un écrivain qui obtint le prix Femina en 1911. Ami de Proust, c’est lui qui corrigea les épreuves de Du Côté de chez Swann.


850 €