Green (Julien)

(1900-1998)
Écrivain américain de langue française.

Lettre autographe signée « Julien », 27 janvier 1938, à l’écrivain Joseph Breitbach, 1 page 1/2 in-8.

 

« Quant à moi, je ne pense guère qu’à mes deux enfants : mon roman et mon journal qui vont s’exhiber aux regards du public vers le mois de mai… »

 

« Lieber Beppo !

Nous voici enfin installés au pied de la tour Eiffel, bien heureux que cette exposition ne soit pas reconduite. je me demande ce que tu penserais de l’appartement. Il est aussi tranquille qu’un tombeau, mais un peu plus gai. Je lève les yeux de ce papier et ne voit que des arbres et de temps en temps quelques militaires qui passent en baillant…

Mon Dieu, que Petropolis doit être assommant ! Tu as eu une drôle d’idée d’aller là-bas mais nous espérons tous que cette folie sera de courte durée et que tu vas nous revenir guéri de ces longs (et prétentieux) voyages ! Je me demande ce que tu fais, ce que tu lis, à qui tu parles, misérable !

 

Quant à moi, je ne pense guère qu’à mes deux enfants : mon roman et mon journal qui vont s’exhiber aux regards du public vers le mois de mai, si tout se passe comme je le souhaite.

Ici, rien. Une exposition de toiles de Goya que nous connaissons tous. Pas de livres. À la T.S.F. à l’heure même où je t’écris, un académicien fait l’éloge des livres de M. de Régnier, dont je n’ai jamais rien lu ; cet académicien est Lacretelle. Que je me sens vieux, par moment !

 

Figure-toi que le Portrait de Dorian Gray m’est tombé entre les mains, au hasard des déménagements. Cela m’a paru démodé, mais éblouissant. En tout cas j’ai pu le lire, moi qui aime si peu les romans (…)

Julien ».

 

Romancier et dramaturge allemand, Joseph Breitbach (1903-1980) fut en France le correspondant d’éditeurs et de journaux comme Die Zeit, et joua un rôle actif dans les échanges culturels entre son pays d’origine et son pays d’accueil. Ami de Gide et de Schlumberger, il fut dans les années 1930 très proche de Julien Green, homosexuel comme lui, leurs liens se distendant au fil des années jusqu’à une brouille au début des années 1970.


Vendu