Scott (Walter)

(1771-1832)
Écrivain écossais

Lettre autographe signée, sans lieu, « Monday morning » (juin 1807), 1 page in-8, adresse au dos, petite découpure due à l’ouverture sans manque de texte. Encre légèrement insolée. 

 

« (…) I sent you the papers and have the satisfaction of thinking that that piece of business is now off my hands. You will notice that in the preface a reference has been made to one of your cases which will perhaps give you some little satisfaction.

I do not think you will find much fault with the stating of the law with all your conditions. I have drawn my information from various sources and you will find that it required a long course of study to come to the result I have.

I hope you will find the matters in the office in a better position, and now got over « the want of your absence », as one of your assistants very « appropriately » expressed it…

Walter Scott ». 

 

Traduction : 

 

« (…) Je vous ai envoyé les papiers et j’ai la satisfaction de penser que ce dossier n’est maintenant plus entre mes mains. Vous remarquerez que dans la préface il est fait référence  à l’une de vos affaires, ce qui peut-être vous donnera quelque satisfaction. Je ne pense pas que vous trouverez grand défaut dans l’énoncé de la loi avec toutes vos clauses. J’ai emprunté mes informations à diverses sources et il vous apparaîtra qu’un long programme de travail m’a été nécessaire pour arriver à ce résultat.

j’espère qu’au bureau vous trouverez les affaires en meilleur état, et maintenant ne souffrant plus du « manque laissé par votre absence » comme l’un de vos assistants l’a « adéquatement » exprimé…

Walter Scott ». 

 

Placé par Goethe auprès d’Homère et de Shakespeare, l’écrivain écossais Walter Scott est l’auteur des chefs-d’oeuvre comme Ivanhoé ou Quentin Durward


600 €