alexandre dumas fils autographe

Dumas (Alexandre, fils)

(1824-1895)
Romancier et auteur dramatique français

Lettre autographe signée, sans lieu ni date, au critique littéraire Paul Lacour, 8 pages in-12, petite fente à une pliure.

 

« Ce que je respecte le plus chez les autres, c’est ce que j’ai voulu avoir, ce que j’ai, le droit et la liberté de dire ce qu’on pense sur toutes choses… »

 

« Je suis très touché, mon aimable confrère, de la très aimable lettre que vous m’écrivez (…) Quand vous me connaîtrez davantage vous reconnaîtrez pourquoi je ne vous ai pas vu plus souvent, malgré le bon souvenir que j’avais gardé de vos articles sur moi. C’est à cause même de ce souvenir.

Ce que je respecte le plus chez les autres, c’est ce que j’ai voulu avoir, ce que j’ai, le droit et la liberté de dire ce qu’on pense sur toutes choses. J’ai donc horreur, dans mes relations, de tout ce qui pourrait faire croire, de ma part, à une intention d’influencer ceux dont je suis journellement justiciable.

 

La camaraderie m’est odieuse. J’ai bien senti, à travers les bons témoignages que je recevais de vous, les quelques dissidences que nous pourrions avoir sur certains points. Je n’avais pas à les discuter. La différence d’âge était pour moi la seule cause du malentendu et le temps, qui va maintenant plus vite qu’autrefois, devait tout naturellement nous rapprocher puisque nous sommes tous les deux désintéressés et sincères. Bien souvent j’ai dit que vous et monsieur Lemaître (Jules Lemaître) pouviez devenir les deux critiques sans appel de la nouvelle génération.

 

La bonne foi finit toujours par avoir raison ; je l’ai maintes fois éprouvé par moi-même, en conquérant peu à peu, sans efforts directs, comme cela est arrivé avec vous, des esprits d’abord un peu troublés et défiants.

Je serai très heureux de faire connaissance avec Madame Lacour puisqu’elle a du goût pour ce que je fais.

je me sens capable d’aimer qui vous aimez et qui vous aime (…) à vous.

A. Dumas ». 


300 €