Jean Genet lettre autographe

Genet (Jean)

(1910-1986)
Ecrivain, poète et auteur dramatique français

Épigramme en trois versions successives, soit une autographe (5 lignes au crayon) et 2 tapuscrites dont une avec corrections autographes (6 lignes et 4 lignes), 2 pages in-4, sans lieu ni date.

 

Adaptation personnelle par Jean genet d’une épigramme grecque de Callimaque, intitulée « Le dégoûté » (IIIe siècle avant J.C.), extraite du célèbre livre XII de l’Anthologie palatine connu sous le nom de « Muse garçonnière » et uniquement consacré aux amours masculines. Cette anthologie avait été redécouverte au XVIIe siècle dans un manuscrit d’une bibliothèque du Palatinat mais ne fut traduite en français que tardivement, d’abord partiellement en 1930, puis intégralement par Roger Peyrefitte en 1971.

 

Intéressant témoignage du processus d’appropriation du texte antique par Jean Genet, à travers les variantes de trois versions successives :

 

-texte de départ, tapuscrit, probable traduction littérale : « Je hais la poésie cyclique, je ne fréquente pas les sentiers battus, nul ne me plaît et je ne bois pas aux fontaines publiques. Pourtant, ô Lysias, tu es beau, oui, certes. Mais, avant qu’on l’ait aperçu clairement, je ne sais quel écho dit : « Un autre le possède ».

 

-texte réinterprété, autographe : « Je ne bois pas aux fontaines publiques, je hais les sentiers privés ; or, Lysias, tu es beau, et pourtant avant même que de l’avoir perçu je reconnais un écho qui murmure : « il est en main ». 

 

-texte définitif remanié, tapuscrit du précédent avec dernières corrections autographes.


250 €