Miller (Henry)

(1897-1980)
Romancier américain.

Lettre autographe signée, Pacific Palisades (Californie), 5 mars 1966, au peintre Arthur Secunda, 1 page 1/2 in-8 oblong. Enveloppe autographe.

 

« My whole life now is a fight to live my own life… »

 

« Thank you for sending me those photos - and congratulations on your successful showing in Sweden (Arthur Secunda venait d’exposer à la galerie Kavaletten à Uppsala en Suède, et Henry Miller y exposerait lui-même des aquarelles l’année suivante).

I now have all sorts of offers to exhibit here and abroad but am not intrigued, because it puts me off. I want to remain free, do what I please when I please, etc. I’m also sorry to put you off about meeting your swedish friends ? I’ve had such a siege of visits, interviews, projects, etc ; that all I long for at the moment is to be alone, in peace and quiet. I hope I’m not offending you in saying this.

My whole life now is a fight to live my own life. It’s really tough… »

 

Écrivain en révolte contre le matérialisme et le moralisme hypocrite des Etats-Unis, exilé en France pendant dix ans, Henry Miller produisit une oeuvre si drue et si crue qu’il ne fut publié que tardivement dans son propre pays.

 

La présente lettre évoque des propositions d’expositions qui lui sont faites. Il commença en effet de peindre et de dessiner au cours des années 1920, présenta sa première exposition en 1927 et ne cessa plus jusqu’à sa mort de tracer des portraits et de composer ces « dreamscapes »  aux couleurs vives rayonnant de sa joie de vivre coutumière. Il a d’ailleurs consacré un livre entier à son activité de peintre, To point is to love again (1960).  


300 €