Vailland (Roger)

(1907-1965)
Écrivain et essayiste français.

Lettre autographe signée, Meillonas, 15 septembre (1957 ?), à Albert Willemetz, 2 pages in-folio, en-tête avec adresse.

 

Belle lettre au sujet de son roman La Loi, prix Goncourt 1957.

 

« Je pense en effet beaucoup au théâtre, mais je suis, en ce moment, saisi d’une espèce de paralysie devant lui… »

 

« Mon cher Président,

Merci de l’attention avec laquelle vous avez lu La Loi et de me dire le plaisir que vous y avez pris.

Je pense en effet beaucoup au théâtre, mais je suis, en ce moment, saisi d’une espèce de paralysie devant lui. Et je ne sais pas trop comment me dénouer.

Je voudrais trouver une formule où interviendrait la musique. La Loi est en un sens un opéra transposé en roman. Mais je bute au chant sur la scène.

Merci encore de votre carte. Et croyez, mon cher Président, à mes sentiments dévoués.

Roger Vailland ». 

 

Nous joignons un manuscrit autographe de Roger Vailland (1/2 page in-4). Il s’agit d’une citation de Karl Marx extraite de sa Contribution à la critique de l’économie politique (1859) : 

 

« L’humanité ne se pose jamais que des problèmes qu’elle peut résoudre, car à y regarder de plus près, il se trouvera toujours que le problème lui-même ne surgit que là où les conditions matérielles pour le résoudre existent déjà ou du moins en voie de devenir… »

 


Vendu