saint just revolution autographe manuscrit

Saint Just (Louis-Antoine)

(1767-1794)
Révolutionnaire français

 Pièce signée, Paris, 6 thermidor an II (24 juillet 1794), co-signée par Claude-Antoine Prieur (avec trois lignes autographes), Robert Lindet, à la suite d’un « Rapport au Comité de Salut Public par la Commission des Travaux publics », 2 pages in-folio. Bel état de conservation.

 

Rare document signé trois jours avant le Neuf Thermidor. Une des dernières pièces signées par Saint-Just.

 

« Le Citoyen Henry Lieutenant dans la Cent Soixante Sixième demi brigade faisant les fonctions d’adjoint de Génie à l’armée du Rhin désirerait subir l’examen pour faire définitivement partie de cette armée, en conséquence il justifie à l’appui de sa demande d’un certificat de civisme de la Municipalité de Champlitte, département de la Haute Saône, d’un autre certificat de la société Populaire de Germershein d’après lesquels il parait qu’il s’est toujours bien conduit depuis la révolution. Il justifie en outre de son acte de naissance.

Ce citoyen annonce avoir étudié les mathématiques et pratiqué le dessin à Paris avant son départ pour les frontières ; Il demande à subir l’examen dans les derniers jours de fructidor.

 

Nom du présenté……… Henry

Prénom……………… Claude François

Date de naissance…….. 12 may 1773

Lieu de naissance……… Champlitte, département de la Haute-Saône

(…)

Approuvée par le comité de Salut public. 6 thermidor an 2e

C.A. Prieur

R. Lindet

Saint-Just »

 

En ce mois de juillet 1794, Robespierre n’apparaît plus aux séances du Comité de salut public et de la Convention, alimentant ainsi des rumeurs sur ses intentions politiques. Saint-Just revient tout juste de sa mission auprès des armées du Nord et de l’Est.



1.500 €