Picabia (Francis)

(1879-1953)
Peintre, dessinateur et écrivain français.

Lettre autographe signée, Vendredi, à Germaine Everling, 1 page in-4.

 

Belle lettre de Picabia à sa maîtresse. 

 

« Cela ne peut durer être affamé, sur ma piste tortueuse, la nourriture de l’idéal celui de la Terre est bien peu pour moi… »

 

« Germaine,

Je pense tout le temps à ce voyage pour Cannes, tu ne peux t’imaginer comme cela me fait plaisir de croire que je vais aller passer deux mois près de toi, mais j’ai peur du voyage il est si cher et j’ai tellement peu d’argent, je suis ton conseil ce n’est pas un moyen de ne penser qu’à cela, je veux croire que cela va s’arranger. Pierre Benoit vient de m’envoyer deux exemplaires du petit livre sur R(ose). Adler inclus un exemplaire.

À paris il fait bien noir et très froid. Hier il m’était impossible de mettre un pied devant l’autre j’étais resté 4 nuits sans dormir cela est beaucoup, surtout pas de raison absolue. je suis fatigué de chercher sans apprendre à trouver et surtout oublier pour me porter bien car j’ai peur que mon bonheur soit moqueur et perfide. je regarde au hasard cela ne peut durer être affamé, sur ma piste tortueuse, la nourriture de l’idéal celui de la Terre est bien peu pour moi. Je vais faire encore deux petits tableaux si c’est possible, as tu besoins de dessins ?

Ma lettre est pour t’envoyer le petit livre.

je t’embrasse de tout mon coeur.

Francis ». 


Vendu