Chalier (Marie-Joseph)

(1747-1793)
Révolutionnaire français, Jacobin, exécuté à Lyon.

Document signé, Lyon, 25 janvier 1792, co-signé par le prêtre de la paroisse de St Nizier, « Extrait des Registres de la paroisse de St Nizier de la ville de Lyon », 1 page in-4, sceau sous papier. Joint : une gravure représentant Chalier. Très rare.

 

« Le seize octobre Mil Sept cent trente, j’ai baptisé Henry Marie (…) fils d’Octave Estival, Capitaine dans le Régiment de Bretagne et de Delle Benoite Plagnard son épouse ; a été parrain Sr Henry Plagnard Bourgeois de Lyon ; marraine Delle AgatheBossan épouse de Sr Joseph Etienne Estival Bourgeois, pour et au nom de Delle Marianne de Fonteville épouse de Sr Joseph Estival aussi Bourgeois. (…)

Collationné sur les registres et certifiés conforme à l’original, par moi Joseph soussigné prêtre de la paroisse de St Nizier et chargé de cette partie à Lyon, le vingt-cinq janvier mil sept cent quatre vingt douze. Perrot prêtre (…)

Nous officier municipal, en l’absence de M. le Maire, certifions les qualités et signature cy dessus du Sr Joly clerc ; Lyon, 25 janvier 1792, l’an 4 de la liberté Française.

Chalier ». 

 

Chalier, meneur jacobin aux décisions extrêmes, fut exécuté le 17 juillet 1793 sur la place des terreaux à Lyon. Il avait été arrêté avec ses partisans lors de l’émeute du 30 mai menée par les modérés et les royalistes. l’annonce de l’exécution de Chalier provoque la rupture entre Lyon et la Convention nationale  et accentue le caractère contre-révolutionnaire de la révolté lyonnaise. La Convention décrète le siège de la ville et élève Chalier au statut de martyr de la République. 


800 €