turgot autographe

Turgot (Anne-Robert-Jacques)

(1727-1781)
Homme politique et économiste physiocrate français

Lettre signée, Limoges, 5 février 1771, à M. Amelot, surintendant à Dijon, 1 page 1/2 in-4.

 

« Elle est détenue pour cause mendicité… »

 

« J’ai reçu Monsieur avec la lettre que vous m’avez fait l’honneur de m’écrire le 30 octobre dernier la déclaration que la nommée Antoinette Chesne native de Saint-Julien en Tulle proche Brive.

Election de Limoges a faite à votre subdélégué de Chalons sur Saône pour accélérer son renvoi du dépôt de cette ville ou elle est détenue pour cause mendicité.

Il y a Monsieur huit paroisses de St Julien dans mon département ; j’ai fait demander des éclaircissements dans ces différentes communautés sur la conduite de cette femme et je n’ai reçu d’autre réponse sinon que la nommée Chesne n’est connue dans aucune paroisses, si vous voilés bien faire questionner  de nouveau cette femme sur le vrai nom de sa paroisse et sur ceux des villes où Paroisses qui entourent celle dont elle dit être native, et me faire part ensuite de ses nouvelles déclarations, j’en ferai faire les vérifications (…)

Turgot ».

 

Pendant la famine de 1770-1771, Turgot applique aux propriétaires terriens l’obligation d’aider les pauvres et particulièrement leurs métayers, et organise dans tous les ateliers de la province des bureaux de charité pour fournir une activité à ceux capables de travailler, et un secours aux infirmes. Parallèlement, il condamne la charité non discriminatoire. Turgot fait des curés, quand il peut, les agents de ses charités et de ses réformes. C’est en 1770 qu’il écrit ses fameuses Lettres sur la liberté du commerce des grains adressées au contrôleur général des finances, l’abbé Terray.


350 €