revolution autographe

Révolution française / Brissot

Ensemble de manuscrits et lettres de Brissot, Camus, Delacroix, Rühl et Durand-Maillane.


Révolution française.

Lot de cinq manuscrits relatifs à la Révolution française :

 

1/-Jacques-Pierre Brissot (1754-1793). Homme politique français. Chef de file des Girondins pendant la Révolution française, il fut guillotiné le 31 octobre 1793.

 

Manuscrit autographe « Manufacture », 2 pages in-4, bords déchirés n’affectant pas le texte.

 

« Manufactures,

Sont plus ou moins pernicieuses. Degrés de nuisibles.

1° Quand elles exigent l’assemblage dans un espace étroit d’une grande quantité d’individus

2° Quand les enfants y sont mêlés avec les grandes personnes.

3° Quand les femmes y sont rapprochées des hommes… »

 

2/-Armand-Gaston Camus (1740-1804). Avocat et homme politique français. Proche de Jean-Sylvain Bailly, un des fondateurs du club breton (futur club des Jacobins).  

 

Lettre autographe signée, 23 fructidor, au citoyen Adry, 1 page 1/2 in-8, adresse et cachet postal. Au sujet d’un livre.

 

« Citoyen, hier le Cen Daunou a remis votre note ; Je la communiquerai sur le champ au Cen Grégoire… » 

 

3/-Pierre-Toussaint Durand-Maillane (1729-1811). Avocat et homme politique français. Député aux Etats-Généraux et Conventionnel. 

 

Document signé, co-signé par Philippe-Laurent Pons de Verdun (1759-1844), « Extrait des Minutes des délibérations du Comité de législation de la Convention nationale / Section des Émigrés », 10 ventôse an 3 (28 février 1795), 4 pages in-folio, cachet de cire rouge en dernière page. 

 

Acte en faveur de deux enfants qui par décision des représentants de la Convention nationale, sont désinscrits de la liste des émigrés dans le comté de Nice. (Durand-Maillane avait été envoyé en mission dans le Sud après le 9 thermidor. Il fut un allié zélé de la réaction royaliste dans cette région). 

 

4/-Jean-François Delacroix (1754-1794). Avocat et homme politique français. Proche de Danton, mort guillotiné aux côtés de Danton et de Camille Desmoulins le 5 avril 1794. 

 

Lettre autographe signée, à un citoyen, Paris, messidor (an 1) (juin-juillet 1793), 1 page 1/2 in-8.

 

« Paris,

J’ai reçu, Citoyen, votre lettre du 11 messidor. Je me suis informé des moyens qu’on pourrai prendre pour vous faire passer les livres que vous avez laissés chez vous ; voici ce que j’ai appris à cet égard.

Il faudrait que vous puissiez indiquer à peu près ce que pourrai couter le port de la caisse qui les contiendrait. Vous en feriez la demande au Ministre de l’Intérieur à titre d’indemnité, vous auriez soin de faire apostiller cette demande par l’administration départementale du Gard… ».

 

5/-Philippe-Jacques Rühl (1737-1795). Homme politique français. Conventionnel. Il se suicide d’un coup de poignard en mai 1795.

 

Long rapport autographe signé en tant que commissaire et représentant de la Convention nationale, 30 juillet et 31 juillet 1793, 2 pages in-folio, au sujet d’une enquête pour vol lors d’une succession.

 

Vendu