chateaubriand autographe

(Chateaubriand )

Céleste de Chateaubriand.
(1774-1847). Épouse de François-René de Chateaubriand.

Lettre autographe signée dans le texte, mercredi 8 janvier 1833, à monsieur l'abbé Tresvaux, 1/2 page in-8, adresse et cachet de cire rouge.

 

« Mde de Chateaubriand a l'honneur d'offrir ses respectueux compliments à Monsieur l'abbé Trévaux et de le prévenir qu'il y a une place à sa disposition pour l'ecclésiastique aveugle qu'il désire faire entrer à l'infirmerie de Marie-Thérèse ». 

 

Céleste de Chateaubriand épouse le 2 janvier 1792 (contre l'avis de sa famille) François-René, vicomte de Chateaubriand, juste avant que celui-ci ne fuie les dangers de la Révolution en partant en exil à Londres. Ce mariage arrangé par le frère aîné de Chateaubriand afin de lui garantir des revenus décents ne fut pas vraiment un mariage d'amour, mais elle restera attachée à son époux malgré ses nombreuses absences et infidélités. Tout au long de ses Mémoires d'outre-tombe, Chateaubriand évoque son épouse et leur existence commune tantôt avec tendresse, tantôt avec amertume selon l'humeur de l'instant où il écrit.

 

Victor Hugo en a laissé un portrait sévère : « C’était une personne maigre, sèche, noire, très marquée de petite vérole, laide, charitable sans être bonne, spirituelle sans être intelligente. »

 

Au-delà de sa situation d'épouse d'un écrivain majeur de la langue française, Céleste de Chateaubriand est demeurée célèbre pour avoir créé en 1819 l'Infirmerie Marie-Thérèse, institution qui se donne pour mission d'accueillir les prêtres âgés et les nobles devenues veuves à la suite de la Révolution française. Située dans le quartier Denfert à Paris, cette institution existe toujours et accueille les prêtres retraités du diocèse de Paris.



200 €