Louis sebastien mercier lettre autographe

Mercier (Louis-Sebastien)

(1740-1814)
Ecrivain, dramaturge et journaliste français

Pièce signée, (Paris), Le 17 frimaire an troisième de la république (7 décembre 1794), extrait du procès-verbal de la Convention Nationale, 1 page in-folio avec vignette de la Convention Nationale. Sceau sous papier. Pièce cosignée par les députés Jean-Nicolas Viquy (1737-1814) et henri Gaspard Charles Bouret (1752-1805). Pièce relative à l’attribution d’une pension. Rare signature de l’auteur du Tableau de Paris et de L’An 2040.  
 
« La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de son Comité des Secours publics, décrète ce qui suit :
Pensions des défenseurs infirmes ou blessés.
Etat :
Garin (Jean-Joseph Dieudonné) volontaire au 10e Bataillon formation d’Orléans blessé le 23 août 1793.
Pension de six cens livres (art 7. De la loi du 6 juin 1793 et 14 de celle du 16 mai 1792) ».
Signature de : Mercier, Bouret et Viquy.
 
Louis-Sébastien Mercier fut très tôt engagé dans la Révolution française. Compagnon d’Olympe de Gouges, il fonde en octobre 1789 les Annales patriotiques (en compagnie de Jean-Louis Carra). Proche des Girondins et arrêté en 1793, il retrouve la liberté après la chute de Robespierre. Élu au Conseil des Cinq-Cents, il se retire de la vie politique en 1798.


450 €