auguste rodin autographe

Rodin (Auguste)

(1840-1917)
Sculpteur français

Lettre autographe signée, (Paris), 17 mars (1894), à Camille Pissarro,  1 page in-8 (double feuillet). Très belle lettre de Rodin sur ses impressions lors d’une exposition dédiée à Pissarro chez Durand-Ruel.
 
« La poésie si c’est ce mot qu’il faut dire de vos toiles, m’avait complètement envahi »
 
« Mon cher Maître,
De belles œuvres mon cher Pissarro ne se laissent pas comprendre tout de suite, quand elles n’ont pas de filière.
Aussi la route est plus longue et la foule fait bien des stations avant d’adorer ce qu’elle brûlait et de bruler ce qu’elle adorait.
J’ai passé ce matin une heure de surprise, je connaissais votre talent mon cher Pissarro. Mais je ne l’ai si pleinement gouté qu’aujourd’hui.
La poésie si c’est ce mot qu’il faut dire de vos toiles, m’avait complètement envahi et l’éternelle jeunesse de la nature y est comme le masque de votre peinture.
Aussi je vous envoi toute mon affectueux et humble reconnaissance pour le plaisir que je vous dois.
A. Rodin.

17 mars
P.S. : Monsieur Cardon est mort ces jours-ci ».
 
Le 3 mars 1894, le marchand de tableaux Paul Durand-Ruel organise une exposition consacrée à Camille Pissarro à laquelle le peintre n’assiste pas (probablement trop marqué par les disparitions successives de ses amis Gustave Caillebotte, décédé le 21 février, et de Georges de Bellio, mort le 26 janvier). La lettre de Rodin est une réponse à une lettre que Pissarro lui a adressée le 14 mars : « Mon cher Rodin, je viens d’écrire à M. Cardon (critique au journal L’Événement) (…) j’avais lu son article (…) et je l’avais trouvé par trop élogieux. Vous me comprendrez. Ce qui me fera un bien grand plaisir c’est de savoir que vous avez été à mon exposition et de connaître sincèrement votre opinion que j’apprécie, comme bien vous devez le penser ».
 
 
8.000 €