cardinal richelieu autographe

Richelieu (Cardinal de)

Armand Jean du Plessis de (1585-1642)
Cardinal, ministre de Louis XIII

Lettre signée « Le card. De Richelieu », 13 décembre 1641, à son neveu Jean-Armand de Brézé, « vice-roi de Catalogne », 2 pages in-folio, adresse, fils de soie sous cachet de cire rouge.

 

Importante lettre historique au moment ou Louis XIII tente de conquérir le Roussillon et quelques mois avant la prise de Barcelone et de Perpignan.

 

« Mon frère,

Je ne saurois assez vous tesmoigner la joye que j’ay du bon etat auquel vostre presence a remis les affaires du Roussillon, et de la resolution que vous avez prise de n’en sortir point que le Marquis de Taracousse ne trouve bon que Perpignan tombre entre les mains du Roy.

J’aurois bien peur que ceux de Catalogne vous pressassent de telle sorte d’aller droit à Barcelone, qu’ils vous fissent perdre une occasion que jamais vous n’eussiez retrouvee, mais je les loue grandement davoir prefere lutilisé ? que vous a fait demeurer à Barcelone. Monsr. de Noyers ma dit queux mesmes ont fait ouverture pour ne vous destourner pas du dessein du Roussillon. ; le faire venir ceux qui doivent faire le serment en lieu que ne vous empeche pas d’empescher le passage des ennemis. 

Quand nous avrons scu la résolution que vous aviez prise, on a envoyé querir Mr. Gassion qui partir hier pour aller vous trouver, sur les instances pressantes et redoublées que Monsieur le Prince a faites quon luy envoyast quelquun sur qui il pust se reposer dans extraodinaire  mécontentement quil tesmoigne avoir de Mr d’Arpaiou.

je vous avouer que javais grand desir que vous prissiez la resolution de demeurer, et suis bien aise que vous laviez fait de vous mesme.

Assurez vous de mon affection, et croiez que vous me trouverez toujours

Mon frère

Vostre très affectionné frère et serviteur.

Le Cardinal de Richelieu ». 

 

Neveu de Richelieu, Jean-Armand de Maillé, Duc de Fronsac, marquis de Brézé (1619-1646), était l’un des plus grands marins français du XVIIe siècle. Il remporte un nombre très élévé de victoires qui assurèrent à Louis XIII une grande maîtrise de la Méditérranée. 

Cette lettre est écrite quelques mois avant la prise de Barcelone (1er-3 juillet 1642) par le marquis de Brézé. En prenant Barcelone, Brézé permit à la France de prendre Perpignan et de conquérir le Roussillon. Le cardinal de Richelieu meurt en décembre 1642. Après la mort de ce dernier, le marquis de Brézé fut nommé grand-mâitre de navigation, gouverneur de l’Aunis et de La Rochelle.



Vendu