madame de maintenon autographe

Maintenon (Madame de)

(1635-1719)
Epouse morganatique de Louis XIV

Lettre autographe signée « Maintenon », Saint-Cyr, 23 mai 1710, au maréchal de Villars, 2 pages 1/2 in-4, adresse, fragment du cachet de cire rouge avec le devise « Recta ».

 

Belle lettre écrite pendant la guerre de Succession d’Espagne, au moment où les armées Alliées envahissaient le Nord de la France.

 

« Vous savez Monsieur, ce qui se passe sur la paix, et s’il vient au Roi qu’elle ne se fasse… »

 

« Vous croyez bien, Monsieur, que la lettre que vous me faites l’honneur de m’écrire du 20 de ce mois achève de m’accabler ; ce n’est pas qu’elle m’apprenne rien de nouveau et dont je n’entende parler continuellement, mais elle me persuade d’autant plus que vous n’êtes pas porté à voir les choses pis qu’elles ne le sont. Je ne puis croire qu’il y ait une bataille ; ce n’est pas à moi de traiter de telles matières. 

Vous savez Monsieur, ce qui se passe sur la paix, et s’il vient au Roi qu’elle ne se fasse (il s’agit ici d’une allusion aux propositions raisonnables faites par Louis XIV à Gertruydenberg). Il n’y a donc point d’autre parti que de défendre le plus qu’on pourra. Vous ne me dites pas un mot de votre santé (le maréchal de Villars avait été blessé à la bataille de Malpaquet l’année précédente) et on mande de toutes parts que vous vous êtes trouvés très incommodé d’avoir été un quart d’heure à cheval. Il faut espérer que ces relations partent du même esprit qui a fait dire tout l’hiver que vous ne servirez point (…) Je ne répondrai point, Monsieur, à la fin de votre lettre, elle m’attendrirait trop, et je me contente de vous assurer que je serai toujours la même pour vous.

je vous recommande le comte d’Aubigné, il a bonne volonté et ne demande que des occasions de faire quelque chose. Vous avez un roi dans votre armée (Jacques III, prétendant au trône d’Angleterre) qui est en petit équipage ; je crois qu’il n’en souffrira pas tant que vous en aurez.
Maintenon 
». 

 

 

Le 13 mai 1702, une Grande Alliance européenne déclare la guerre à la France et à l'Espagne. C'est le début de la guerre de la Succession d’Espagne. Cette guerre de dix ans est la plus pénible de toutes celles qu'a soutenues le roi Louis XIV. On peut y voir une préfiguration des guerres générales qui ensanglanteront le continent un et deux siècles plus tard.

Le Maréchal de Villars était un protégé de madame de Maintenon. Il lui doit son ascension. Dans les années précédant la guerre de Succession d'Espagne, il est envoyé extraordinaire à Vienne où son action est appréciée par Louis XIV. En 1712, par sa victoire surprise de Denain, il sauve les armées de Louis XIV de la défaite. La même année, il devient gouverneur de Provence, fonction qu'il conservera jusqu'à sa mort, et à laquelle son fils lui succède.


2.500 €