balzac autographe

Balzac (Honoré de)

(1799-1850)
Romancier français

Lettre autographe signée « De Balzac », (28 janvier 1833), à l’éditeur Charles Gosselin, 2 pages 1/2 in-12 (10 x 13 cm). Lettre référencée dans Correspondances I, Pléiade, p. 727.

 

Au sujet de l’édition de son roman Louis Lambert.

 

« Si je sens vivement les choses qui me blessent, je puis parfois les oublier aussi… »

 

« Je prends beaucoup de part, Monsieur, au plaisir que vous devez ressentir de l’accouchement de madame Gosselin et suis fâché des tracasseries que vous a suscitées L. Lambert.

Je ne répondrai pas à vos dernières observations, parce que ce serait interminable et que si je sens vivement les choses qui me blessent, je puis parfois les oublier aussi.

J’ai l’honneur de vous prévenir que j’enverrai, sur les 125 exemple. pap(ier) mécanique, une exemplaire aux personnes dont les noms suivent afin qu’il n’y ait pas double emplois avec vos distributions.

MM Nizard - Béquet - Pichot - Mévil - Ballanche - Philippon - de Briant - A. berthier - Cazalès - Nodier - (Coste - O’Reilly au Temps) - Mame, 2 à Besançon - Charles - Rabou et que j’enverrai à toutes les gazettes de province.

 

Je prends l’engagement de supporter la suite de cette opération comme vous le désirez, et, je vous prie de ne pas oublier les annonces à la Quotidienne et à la Gazette.

Quant à la réponse que vous attendiez de M. Surveille, cela m’étonne qu’elle ne soit pas venue car j’ai répondu à M. Surville sur vos propositions d’une manière satisfaisante mais je le sais très occupé.

Témoignez, je vous prie, à madame Gosselin toute la part que je prends à son heureux accouchement et agréez l’expression de ma considération très sincère.

De Balzac.

 

Madame Balzac, ma mère, n’a pas d’exemplaire du tome IV des contes et romans philosophiques. Voulez-vous m’en envoyer un dont vous me débiterez ».

 

Charles Gosselin (1793-1859) était un éditeur français ; notamment l’éditeur de Victor Hugo et d’Honoré de Balzac. Dans cette lettre, Honoré de Balzac fait référence à son roman Louis Lambert qui était paru en volume en 1832 aux éditions Gosselin. Ce roman de La Comédie Humaine se situe dans les Études philosophiques (au même titre que La Peau de chagrin ou Le Chef d’oeuvre inconnu). 



7.500 €