napoleon sainte helene autographe

(Napoléon Ier) / Sainte-Hélène

O’MEARA Barry Edward (1786-1836)
Médecin irlandais, chirurgien de la marine anglaise, médecin de Napoléon Ier à Sainte-Hélène

Lettre autographe signée « Barry O’Meara, Surgeon » en anglais, Longwood (île de Sainte-Hélène), 31 mai 1818, à Hudson Lowe, 1 page in-folio, remarquable état de conservation, papier filigrané.
 
Bulletin de santé de L’Empereur Napoléon Ier à Saint-Hélène.
 
L’état de santé de l’empereur est à peu près stationnaire depuis une semaine. O’Meara note qu’il n’y pas eu cependant répétition de la même crise que celle éprouvée dans la nuit du vendredi. La douleur du côté droit reste continue, plus ou moins ressentie selon les remèdes administrés pour réduire la constipation et soigner l’état de sa peau :
 
« The state of the patient’s health since 24th last, has been nearly the same as during the preceding week, without however having experienced any recurrence of a similar attack to that experienced on Friday night. The pain in the right side has been constant and has been more or less severe according to the effects of the remedies administrated to remove constipation and the state of the skin.
Barry E. O’Meara
Surgeon ».
 
Le 25 mars 1818, O’Meara avait diagnostiqué un commencement d’hépatite chez Napoléon. Début mai, l’Empereur est très souffrant. Le 16 mai 1818, Hudson Lowe, gouverneur de l’île de Sainte-Hélène et geôlier de Napoléon depuis avril 1816, renforce les mesures de sécurité autour de son prisonnier et défend tout rapport avec l’entourage de Napoléon sans sa permission.
O’Meara fut relevé de ses fonctions par le gouverneur Hudson Lowe après avoir pris trop ouvertement le parti de l’Empereur (25 juillet 1818). On lui doit également la publication de documents sur l’exil de Napoléon Ier (L’Écho de Sainte-Hélène, 1822) où il dénonce le traitement l’inhumanité de Hudson Lowe à l’égard de son prisonnier.

3.900 €