Yves Klein autographe

Klein (Yves)

(1928-1962)
Artiste plasticien français

Lettre tapuscrite signée « Yves Klein » avec deux corrections autographes, Paris, le 29 avril 1958, au Préfet de la Seine (Émile Pelletier), 1 page in-4, en-tête de la galerie Iris Clert. Rare lettre d’Yves Klein pleine de colère devant le refus du Préfet de la Seine d’illuminer en bleu l’obélisque de la Concorde à Paris.
 
« En me privant (…) des moyens d’affirmer la puissance du bleu, vous avez dépossédé Paris d’un spectacle rare et qui aurait contribué au prestige de notre capitale ».
 
« LETTRE OUVERTE à Monsieur le Préfet de la Seine
 
Monsieur le Préfet,
Une injuste décision, émanant de votre autorité, a interdit l’illumination bleue de l’obélisque de la place de la Concorde. Ce geste, rien ne le justifiait, puisque vous aviez auparavant donné votre accord et que les Services techniques de l’E.D.F. avaient procédé, en ma présence, mercredi dernier, aux essais préliminaires.
 
Il ne s’agit pour vous sans doute que d’un acte administratif sans importance. Mais cette manifestation revêtait pour moi une bien autre signification. Elle consacrait l’aboutissement d’une série d’efforts et de recherches menées sans trève depuis cinq ans, et tendant à prouver les immenses possibilités de la couleur et ses résonnances affectives sur la sensibilité humaine. Elle trouvait sa place dans le calendrier des manifestations que j’organise en ce moment dans la Galerie Iris Clert, Rive Gauche. Il n’y avait là aucune intention susceptible de troubler l’ordre public, mais la volonté d’affirmer devant tous ma conviction spirituelle la plus profonde.
 
En me privant, par un abus de pouvoir non motivé, des moyens d’affirmer la puissance du bleu, vous avez dépossédé Paris d’un spectacle rare et qui aurait contribué au prestige de notre capitale.
 
Au cours des essais techniques, j’ai eu l’immense joie de saisir enfin ma vision de l’Obélisque bleu : j’en suis personnellement satisfait. Je regrette cette interdiction pour les autres, pour tous les spectateurs éventuels de cette minute inoubliable.
 
En m’indignant de cet acte d’aveugle autorité, je vous prie d’agréer, Monsieur le Préfet, l’expression de ma haute considération.
 
Yves Klein. Artiste peintre ».
 
 
Le projet d’illuminer l’obélisque de son célèbre bleu IKB (International Klein Blue) était une manifestation qui devait accompagner le vernissage de son exposition baptisée « La spécialisation de la sensibilité et l’état matière première en sensibilité picturale stabilisée » et organisée à la Galerie Iris Clert (rue des Beaux-arts à Paris) deux jours plus tard. Cette manifestation ne verra le jour que bien plus tard, en 2006. 


Vendu