metternich autographe

Metternich (Clemens, prince de)

(1773-1859)
Homme d’État et diplomate autrichien

Lettre autographe signée, Ischl, 19 août 1824, (au marquis de Moustier), 1 page ½ in-4 (double feuillet). Belle lettre dans laquelle Metternich félicite son correspondant de son avancée dans le monde diplomatique.
 
« Vous voilà lancé dans la haute région de la carrière et vous saurez ne pas en descendre. Je serai charmé du vent qui vous postera un jour chez nous »
 
« Je saisis une bonne occasion, mon cher Marquis, pour vous dire un mot d’amitié. Vous vous êtes bien tiré d’une position difficile (…) Vous voilà lancé dans la haute région de la carrière et vous saurez ne pas en descendre. Je serai charmé du vent qui vous postera un jour chez nous.
Je vous préviens pour le cas que vous alliez bientôt en Suisse que vous y trouverez un nouvel envoyé de Prusse à la trempe duquel vous pourrez vous fier complètement. Vous vous entendrez avec lui à merveille si vous savez caresser un peu son amour propre ; il s’attachera à vous et il a la poignée ferme.
Le sort de ma femme va se décider tout à l’heure. Je joindrai l’empereur sous peu de jours et je pourrai décider alors si elle ira passer l’hiver avec ses enfants à Paris ou à Vienne. Le choix dépend de la décision du voyage de la Cour à Milan. Victor se rendra à Paris dans tous les cas. Je vous le recommande et je n’ai pas besoin de vous dire qu’il mérite. (…) Il a le jugement droit et sain et un cœur parfait. Adieu mon cher Marquis. A propos, j’étais il y a peu à Coblence. Vous ne reconnaitriez pas la ville. Votre maison existe mais elle touche de près aux fortifications. Celles-ci sont d’une beauté admirable. Ma maison a été vendue et partagée en quatre, ce qui en fera quatre très pitoyables cabanes (…) Metternich ».
 
Clément-Edouard de Moustier (1779-1830) était un militaire et un diplomate français. En 1824, il fut nommé par intérim Ministre des Affaires étrangères (après le renvoi de Chateaubriand à ce poste). Il devint ambassadeur en Suisse puis ambassadeur d’Espagne en 1825.
 
 
Vendu