Gaston chaissac autographe

Chaissac (Gaston)

(1910-1964)
Peintre français

Lettre autographe signée, Boulogne par les Essarts (Vendée), août 1945, à M. Jules Lefranc, 3 pages in-4 (feuille d’un cahier d’écolier), adresse manuscrite au dos avec cachet postal et timbres. Très belle lettre de Chaissac revenant sur ses talents de coloristes.
 
« On me dit bon coloriste (…) Il y en a que ça ferait chier de peindre des dessins faits par d’autres mais moi ça me plait et c’est sans doute pour ça que je réussis dans ça… »
 
« Je colorie donc aussi des dessins fait par d’autres que moi et jusqu’ici j’en ai colorié de ma femme et de plusieurs autres dont mes enfants. Et du résultat je suis content. Il se peut que des gens aimeraient avoir des dessins d’eux coloriés par moi et dans ce domaine là je cherche à me faire une clientelle.
Je serais curieux de colorier un dessin de vous pour voir le résultat que ça donnerait et je serais particulièrement enchanté que vous m’en adressiez un pour que je me charge de le colorier. Bien entendu je vous le colorierais gratuitement. Et ensuite vous pourriez (si vous êtes content de mon travail) me faire de la réclame comme colorieur de dessins d’autres.
On me dit bon coloriste, aussi il peut y avoir des gens qui auraient intérêt à mettre leurs dessins fait par quelqu’un qui n’est pas artiste ou par un enfant, je puis en faire un véritable tableau qui peut être une réussite.
A plus forte raison, un bon dessin exécuté par quelqu’un de doué, une fois peint par moi pourrait être une belle réussite et singulièrement diférente que peint par son auteur.
Il y en a que ça ferait chier de peindre des dessins faits par d’autres mais moi ça me plait et c’est sans doute pour ça que je réussis dans ça.
J’aurai aimé acquérir des tableaux de mauvais artistes et ensuite de peindre par dessus en suivant leur dessin, ça aurait pu produire quelque chose de curieux, mais je ne suis pas assez riche pour en acheter car ça ne peut s’acheter avec des tableaux de moi. J’aurais aimé aussi acheter des bons tableaux pour avoir une collection mais les bons tableaux non plus ça ne peut pas s’acheter avec mes tableaux.
Vous qui n’êtes pas un con vous jugeriez tout de suite ce que vaudrait un dessin colorier par moi si vous me chargiez dans colorier un. J’espère cher Monsieur ne pas vous importuner en vous parlant de tout cela.
Je vous adresse mes salutations pour terminer cette lettre.
G. Chaissac
 ».
 
En 1943, Gaston Chaissac part s’installer en Vendée (sa femme institutrice est nommée à Boulogne). Il y restera cinq ans. Pendant cette période, Chaissac se donne entièrement à sa passion et participe en 1944 au salon des Indépendants.
 
 
2.500 €