marechal ney autographe

Ney (Michel)

NEY Michel (1769-1815)
Duc d’Elchingen, Prince de la Moscowa, Maréchal d’Empire

Lettre autographe signée, La Malgrange, 24 floréal an IX (14 mai 1801), au citoyen Reither fils, à Sarrelibre (Sarrelouis), 1 page et quart in-4, en-tête de l’Armée du Rhin, Ney, Général de Division, adresse, cachet de cire rouge (brisé, petite fente réparée). Ney donne ses instructions pour ses affaires.
 
« Je pars demain pour Paris, où je compte rester un mois, voyez pendant ce tems là, s’il est possible de trouver un anabaptiste pour gérer ma ferme, mais si vos recherches étoient infructueuses, un des fils du fermier de Henning pourrait venir ici dans le courant de messidor ou fructidor – afin de voir les arrangements à prendre – pour lui abandonner. Dites au Cen Hautz (…) que n’ayant moi-même aucun employé je ne puis dans ce moment l’accepter pour secrétaire, mais aussitôt que je serai remis en activité que je m’empresserai de lui en faire part et de ce que je pourrai faire en sa faveur. Quant au fermier de Sprouck, vous êtes pleinement authorisé de saisir tout ce qu’il a, si à l’expiration de son bail il n’a terminé sa livraison : c’est à ma sœur que je viens de la donner (cette terre) ainsy son mari prendra et employera telle mesure de rigueur qu’il jugera convenable pour faire payer (…)
Je vous salue affectueusement.
Ney ».
 
Michel Ney avait une propriété (La Malgrange) à Jareville nommée en 1936 Jareville-la-Malgrange, dans le département de Meurthe-et-Moselle).
Quelques mois auparavant, Ney sous les ordres du général Moreau avait pris part à la bataille de Hohenlinden qui mit fin aux guerres de la Révolution (3 décembre 1800).
 
 
1300 €