autographe napoléon

Campagne de Russie (1812)

LARREY Dominique-Jean  (1766-1842)
Médecin français, Chirurgien en chef de la Grande Armée.

Document autographe signé, Quartier impérial de Witbesk, 8 août 1812, 1 page in-folio, en-tête de la Grande Armée, petite vignette à l’aigle impérial.

 

« Ces infirmités graves résultat des fatigues de la guerre… »

 

« Nous soussigné, Baron de l’empire, Inspecteur Général du Service de santé, Chirurgien en Chef de la grande armée et de la garde impérial et Commandant de la légion d’honneur, chevalier de l’ordre de la Couronne de fer,

Certifions d’après examen attentif, que Mr Godin (Claude-Nicolas) âgé de 58 ans, membre de la légion d’honneur, chirurgien major du 19eme Régiment des chasseurs à cheval, est atteint de Nyctalopie avec disposition très prononcée à la goute sereine, de coliques néphrétiques presque habituelles accompagnées de l’émission fréquente de graviers. D’une difformité avec raccourcissement de la jambe par suite d’un coup de feu qu’il nous a dit avoir reçu à l’armée de la Vendée, de la perte des mouvements de deux doigts de la main droite avec faiblesse à tous les organes de la vie animale.

Ces infirmités graves résultat des fatigues de la guerre empêchent cet officier de santé de continuer les fonctions délicates de son art et le mettent dans le cas d’invalidité absolue.

Fait au quartier impérial de Witbesk, le 8 août 1812. 

Larrey ». 

 

Chirurgien en chef de la Grande Armée, Dominique Larrey suivit Napoléon Ier dans toutes ses campagnes. Il fut un précurseur en matière de secours aux blessés sur les champs de bataille, pratiquant les soins sur le terrain le plus tôt possible, grâce à des ambulances chirurgicales mobiles.

 

Le document est signé au début de la Campagne de Russie. Les troupes françaises étaient entrées à Vitbesk le 28 juillet tandis que les russes continuaient à se replier. Entre les orages, les canicules, les poux, les difficultés de ravitaillement, le typhus, la dysenterie, les troupes sont considérablement affaiblies après seulement quelques semaines d’avancées. 

 

Vendu