buffon autographe

Buffon (Georges-Louis Leclerc)

(1707-1788)
Scientifique et philosophe français

Lettre autographe signée, Au jardin du Roy (Paris), (à Madame d’Haranguier ?), 3 mars 1765, 3 pages petit in-4. Rare.
 
Longue lettre dans laquelle Buffon rassure sa correspondante au sujet d’un mariage.
 
« Madame,
Je crois que vous ne douttés pas de mon sincère attachement pour vous et pour toutte votre maison et c’est dans cette confiance que je prend la liberté de vous dire naturellement ce que je pense au sujet du mariage projetté. Je connois mieux ou du moins tout aussi bien que personne le mérite de mademoiselle, elle est certainement digne d’une fortune plus considérable que celle qui se présente ; mais madame il faut considérer qu’avec dix mil ecus de dotte et dix mil francs de retour il n’est gueres possible d’espérer un parti plus avantageux : je me suis informé soigneusement et scrupuleusement à plusieurs personnes de Chalon et des environs, toutes m’ont assuré que M. de Thesut avoit au moins quarente mil ecus de bien touttes dettes payées et qu’un jour il aurait plus de cent quatre vingt mil livres. Je trouve donc cette affaire si bonne que je vous avouerai madame qu’à votre place je n’hésiterois pas àà la conclure et que j’aurois bien du regret si elle venoit à manquer ;
Dans cette crainte je n’ai pas voulu que ma femme envoiat votre lettre et je me suis contenté d’envoier seulement le mémoire qui y étoit joint (…) ma chère madame il y a tant de plaisir à faire des heureux quand même il devroit nous en couter quelque chose de plus ; mais sy nous ne vous demandons que ce que vous avez promis, et de l’autre côté je vous donne ma parole que nous tirerons plus qu’on aurait offert ; cela dépend de la manière dont nous pourrons tourner le frère cadet et je compte bien lorsqu’ils seront une fois arrivés à Montbard que nous arrangerons les choses à votre plus grande satisfaction (…) Je serai toutte ma vie madame votre bien humble et très obéissant serviteur.
Buffon ».
 
Cette lettre concerne très probablement le mariage entre la famille de Thésut et celle d’Haranguier qui se déroula en 1765. Buffon écrit sa lettre des Jardins du Roy, connu sous le nom de Jardin royal des plantes médicinales (Jardin des Plantes). Buffon avait été nommé intendant du jardin en 1739.
 

700 €