louis ferdinand celine autographe

Céline (Louis-Ferdinand)

(1894-1961)
Ecrivain français

Lettre autographe signée « Destouches », 9 mars (1955), à Jacques Ovadia, 1 page petit in-folio.
 
« Les canailles ce qu’ils veulent c’est la préface !... »
 
« Cher Ami, Une très longue pratique des éditeurs me fait vous dire que je donnerai cette préface que votre livre imprimé. Pas avant !
Les canailles ce qu’ils veulent c’est la préface ! Après quand ils l’auront : au diable ! et le livre ! et nous deux !
Ovadia vous n’êtes pas assez méfiant ! Il faut l’être infiniment avec ces coquins !
Bien à vous.
Dest ».
 
Jacques Ovadia (né en 1917) est un journaliste israélien, militant du Mossad puis membre de l’Internationale Situationniste. Il proposa notamment à Céline une traduction en Hébreu du Voyage au bout de la nuit. Mais les éditeurs israéliens refusèrent.
Concernant le livre imprimé dont il est question dans cette lettre, nous ne savons pas grand chose à part que Céline s’était proposé d’écrire la préface (lettre de Céline à Gaston Gallimard du 2 avril 1955 : « Voici les lettres d’Ovadia. Son manuscrit est ici, je l’ai reçu ce matin même. A votre disposition mais il faudra me l’envoyer chercher. Il est manuscrit. Je ne veux pas le confier à la poste. Je ne demande qu’à le préfacer, si vous le publiez. Vive Israël ! Vive le ghetto NRF, pédégaullorésistant ! Et son Pape ! », Correspondance de la Pléiade, p. 1505-1506).
 
1.600 €