Louis XV autographe

Louis XV

(1710-1774)
Roi de France et de Navarre

Lettre autographe signée, Fontainebleau, 12 mai 1771, à Ferdinand Ier de Parme, 1 page in-4, sceau royal de cire noire. Rare lettre du roi Louis XV décrivant physiquement à son petit-fils la future comtesse de Provence, deux jours avant le mariage de cette dernière avec le comte de Provence (futur Louis XVIII). 

 

« Ces dames la disent très aimable, c’est ce que nous verrons… »

 

« Mon cher petit-fils, j’arrive de recevoir la comtesse de Provence. Elle est très bien faite, pas grande, de très beaux yeux, un vilain nez, la bouche mieux qu’elle n’était, fort brune de cheveux, et de sourcils, et la peau parfaitte pour une brune. Ces dames la disent très aimable, c’est ce que nous verrons. Il a fait très beau tout le chemin, en arrivant nous avons eu un peu de pluie.

je vous embrasse de tout mon coeur mon cher petit-fils.

Louis ». 

 

Marie-Joséphine de Savoie (1753-1810), comtesse de Provence, fût l’épouse de Louis-Stanislas Xavier de France, comte de Provence et futur Louis XVIII. Leur mariage fut célébré le 14 mai 1771 dans la chapelle royale du Château de Versailles. Les témoins ayant été Louis XV, Charles-Philippe (Charles X), Louis Auguste (Louis XVI), Marie-Antoinette et les tantes du comte de Provence.

La jeune Marie-Joséphine qui avait 17 ans quand elle arriva en France fut fort mal traitée par la brillante mais superficielle cour de Versailles qui la jugea laide et dépourvue du « bel esprit ».

Son union avec le futur Louis XVIII fut sans postérité, mais bien consommée malgré les rumeurs, puisque la comtesse de Provence fit deux fausses couches avérées. Louis-Stanislas la délaissa rapidement, préférant la compagnie de « gens d'esprit » à celle de son épouse.

Ferdinand Ier de Parme (1751-1802), duc de parme et de Plaisance, était le fils de Philippe Ier de Parme et d’Elizabeth de France (fille de Louis XV). 



5.500 €