Copeau (Jacques)

(1879-1949)
Metteur en scène, dramaturge, réalisateur et directeur de théâtre français.

 

Lettre dactylographiée signée, Paris, 27 octobre 1913, à Gaston Picard, 1 page in-4, en-tête du Théâtre du Vieux Colombier, enveloppe.

 

Lettre écrite quelques jours après l’ouverture du Théâtre du Vieux Colombier (22 octobre 1913).

 

« Nous cherchons notre plus sûr appui auprès des écrivains qui défendent la cause que nous soutenons… »

 

« Monsieur,

Le nombre de places que comporte notre salle étant les plus restreints, nous sommes forcés de réserver notre service de générale aux représentants de la presse quotidienne. Mais pour marquer que nous cherchons notre plus sûr appui auprès des écrivains qui défendent la cause que nous soutenons nous-mêmes, nous avons inscrit votre nom au Contrôle, et vous serez toujours placé quand vous désirerez assister à nos spectacles. Nous souhaiterions, Monsieur, que ce fut le plus souvent possible, car l’oeuvre que nous assumons à un caractère de continuité que pourront seuls apprécier ceux qui les suivront de façon régulière.

Veuillez croire, Monsieur, à l’expression de nos sentiments les plus dévoués.

Jacques Copeau ». 

 

Encouragé par ses premiers succès en tant que metteur en scène, Jacques Copeau s’était engagé à fonder un théâtre pour défendre ses idéaux. Il avait lancé en mai 1913 dans les colonnes de la NRF un appel « à la jeunesse, aux gens lettrés et à tous pour une rénovation artistique ».


200 €