Fuite de Varennes (1791)

Fuite de la famille royale (21-22 juin 1791)
Varennes

Document signé par le président et le secrétaire général du département de Seine-et-Oise siégeant à Versailles (Actuel département des Yvelines), Copie conforme du décret de l’Assemblée nationale du 21 juin 1791, 1 page 3/4 in-folio, montée sur onglet, reliure moderne demi-veau brun, titre sur le dos en lettres dorées « Fuite de Varennes - 21 juin 1791 ». Ancienne Collection Clément Riches.

 

Document historique. Copie du décret l’Assemblée nationale prenant les mesures pour arrêter la fuite de la famille royale. Copie destinée aux départements (ici celui de Seine-et-Oise). 

 

« Décret de l’Assemblée nationale du vingt un juin 1791.

 

L’Assemblée nationale ordonne que le ministre de l’Intérieur expédie à l’instant du courrier dans tous les départements avec ordre à tous les fonctionnaires publics et gardes nationales ou troupes de ligne de l’empire d’arrêter ou faire arrêter toutes personnes quelconques sortant du Royaume, comme aussi, d’empêcher toute sortie d’effets, armes, munitions ou espèces d’or et d’argent, chevaux, voitures ; et dans les cas où les dits courriers, joindraient quelques individus de la famille royale et ceux qui auraient pu concourir à leur enlèvement, les dits fonctionnaires publics les d. gardes nationales et troupes de ligne seront tenus de prendre toutes les mesures nécessaires pour arrêter le dit enlèvement, les empêcher de continuer leur route et rendre ensuite compte du tout au corps législatif.

Collationné à l’original par nous président et secrétaire de l’Assemblée nationale à Paris, le vingt un juin mil sept cent quatre vingt onze. Signé Alexandre Beauharnais, président. Grenot, Le Carlier, Merle, Regnier, Mauriet, Fricot.

 

Vu le présent décret et attendu l’urgence des circonstances, il est ordonné aux tribunaux, corps administratifs et municipalités de faire publier le dit décret sur la présente expédition et de le faire transcrire sur leurs registres, lire, publier et afficher dans leur ressort et départements respectifs en foi de quoi nous avons signé sur l’expédition originale du présent décret à Paris, le vingt un juin mil sept cent quatre vingt onze. Signé Montmorin, M.L. Duport, Duportail, de Lessart, Thevenard et Carlié.

Certifié conforme à l’original. Signé M.L.F Duport et scellé du sceau de l’Etat.

Pour copie conforme.

Laisné, Président

Bocquet

S.G. ».

 

Louis XVI et sa famille avait été à Varennes-en-Argonne le soir du 21 juin 1791 après avoir fuit le Palais des Tuileries. La nouvelle de la fuite du roi fut connue à Paris le lendemain matin lorsque le valet de chambre du roi avait constaté l’absence de ce dernier. La famille royale avait été arrêtée à Varennes dans la nuit du 21 au 22 juin. 

 

Louis-Augustin Laisné (né à Versailles en 1739, mort en 1811 à Arpajon) était notaire. Il fut président du conseil général de Seine-et-Oise à partir de novembre 1790 et une partie de l’année 1791. Henry Bocquet avait été nommé archiviste du département (à sa création) et secrétaire général durant l’été 1790 puis réélu en novembre 1791. Il fut aussi le secrétaire de la société des Amis de la Liberté et de l’Egalité. (voir Inventaire sommaire des archives départementales postérieures à 1789 rédigé par E. Coüard, archiviste du département de Seine-et-Oise, Versailles, 1911).

 

Il est joint à ce document un imprimé « Décret de l’Assemblée nationale, 23 juin 1791, nommant des commissaires pour raccompagner le Roi et la famille royale à Paris » (Au Mans, imprimerie de Monnayer fils, 3 pages in-4).


2.500 €