Madame Royale

Marie Thérèse Charlotte de France (1778-1851)
Fille de Louis XVI et de Marie Antoinette. Duchesse d'Angoulême.

Lettre autographe signée « Marie-Thérèse », Edimbourg, 15 février 1831, à sa cousine, 1 page in-4.

 

« Les malheurs dont ma famille et moi sommes accablés… »

 

« Ma cousine,

j’ai été fort sensible à votre souvenir et à l’assurance de tous vos sentiments. Je n’ai jamais doutée que les liens du sang qui nous unissent ne vous fassent partager tous les malheurs dont ma famille et moi sommes accablés ; mais j’ai été bien aise d’en recevoir la confirmation par votre lettre. Je n’oublie pas le plaisir que j’ai eu à vous connaître dans les temps plus heureux pour nous. Mon mari me charge de vous remercier de tous vos voeux et de vous faire tous ses compliments. Nous faisons les souhaits les plus réels pour votre félicité, recevez en l’assurance positive ainsi que de tous les sentiments que je vous porte pour la vie en vous embrassant ma cousine.

Votre attachée cousine

Marie-Thérèse ».  

 

En juillet 1830, Charles X signe les ordonnances qui provoquent la Révolution de 1830. Le roi ayant résolu d'abdiquer, Madame Royale aurait pu devenir le 2 août 1830, reine de France. En effet, retiré avec la cour au château de Rambouillet, son époux, le dauphin Louis-Antoine de France, aurait pu hériter du trône sous le nom de « Louis XIX », si l’abdication de son père Charles X n'avait pas été faite en faveur de son petit-fils Henri d'Artois, duc de Bordeaux et neveu du dauphin, nonobstant le principe d’indisponibilité de la Couronne de France.Chassée par l'arrivée de Louis-Philippe au pouvoir, la famille royale doit s'embarquer le 16 août 1830 à Cherbourg pour s’exiler en Grande-Bretagne.


850 €