napoleon sainte helene autographe

(Napoléon Ier) / Empire Ottoman

Diffusion des Bulletins de la Grande Armée. 
Archives Cambacérès.

Bel ensemble de 10 documents manuscrits provenant des archives de l’archichancelier Cambacérès et relatif à la diffusion des Bulletins de la Grande Armée dans l’Empire Ottoman.

 

 

1/-Jacques-Jean Régis de Cambacérès (1753-1824). Archichancelier de l’Empire.

 

Lettre autographe (brouillon), Paris, 13 janvier 1807, au général Andréossy, 2 pages in-8.

 

« Vous recevez monsieur le général, avec cette lettre, mille exemplaires d’une brochure dont l’objet est de ranimer l’ancienne énergie des Turcs et d’éclairer le peuple sur les dangers auxquels l’exposent l’ambition de la Russie. Il vous parviendra en même temps une lettre et mille exemplaires du même ouvrage  adressés à l’ambassadeur de S.M. près la sublime porte.

Il est bon que cette espèce d’allocution soit répandu de la manière la plus étendue qu’il sera possible sur le territoire Ottoman… » 

 

2/-Jacques-Jean Régis de Cambacérès (1753-1824). Archichancelier de l’Empire.

 

Lettre autographe (brouillon), Paris, 13 janvier 1807, au général Sebastiani, 1 page 1/4 in-4.

 

« Vous recevrez, monsieur le général, avec cette lettre (…) mille exemplaires d’une brochure dont l’objet est de ranimer l’ancienne énergie des Turcs… »

 

3/-Jacques-Jean Régis de Cambacérès (1753-1824). Archichancelier de l’Empire.

 

Manuscrit avec corrections autographes de Cambacérès, 25 octobre 1806, au conseiller d’État Alexandre-Maurice Blanc de la Nautte d’Hauterive, 2 pages in-8.

 

« Sa Majesté et Roi m’a prescrit, Monsieur, de faire traduire en turc et en arabe, tous les Bulletins de la Grande Armée, pendant cette campagne et la campagne dernière, de faire tirer Six mille exemplaires de cette traduction dont le plus grand nombre sera envoyé à Constantinople… »

 

4/-Jean-Joseph Marcel (1776-1854). Imprimeur français. Membre scientifique de l’Expédition d’Egypte.

 

Document signé, 1er mai 1807, destiné à Cambacérès, 2 pages in-folion en-tête de l’Imprimerie Impériale.

 

« J’ai l’honneur de présenter à Votre Altesse sérénissime un exemplaire destiné à S.M. Impériale et Royale de la traduction Turke des Bulletins de la grande Armée, campagne d’Autriche dont l’impression vient d’être terminée (…) De nouvelles expéditions auront successivement lieu dans les jours suivants de la semaine prochaine et seront dirigés aux échelles barbaresques  par Marseille et Naples soit dans l’archipel et les contrées adjacentes par Venise… »

 

5/-Jean-Joseph Marcel (1776-1854). Imprimeur français. Membre scientifique de l’Expédition d’Egypte.

 

Document signé, 20 juillet 1807, destiné à Cambacérès, « Compte-rendu à son Altesse sérénissime Monseigneur le Prince Archi-chancelier de l’Empire  sur l’impression des Bulletins de la Grande Armée pendant les campagnes d’Autriche et de Prusse traduite en Arabe et en Turk», 2 pages in-folio, en-tête de L’Imprimerie Impériale.

 

« L’exemplaire que j’ai eu l’honneur d’adresser à Votre Altesse pour sa Majesté l’Empereur et Roi renferme les Bulletins de la Grande Armée pendant la campagne d’Autriche (…) La distribution de la traduction en Turk des Bulletins a été faite par Mr le conseiller d’Etat D’Hauterive, auquel j’ai remis tous les exemplaires d’après les ordres de votre altesse (…) et la traduction arabe commencera demain en suivant la même marche que celle qui a été suivie pour la traduction Turk… ».

Joint : Un document manuscrit donnant le récapitulatif des coûts d’impression de ces mêmes bulletins, 1 page in-folio, en-tête de  L’Imprimerie Impériale.

 

6/-Jean-Joseph Marcel (1776-1854). Imprimeur français. Membre scientifique de l’Expédition d’Egypte.

 

Manuscrit autographe, sans lieu ni date (très probablement fin 1806-1807), 2 pages in-4.

 

« Les deux seuls interprètes capables de bien traduire le turk sont M.M. Kieffer et Belletête employés aux relations extérieures et il parait alors qu’il conviendrait que les ordres leurs fussent transmis par le ministre, ils pourraient avoir terminé leur traduction en deux mois… ».

 

7/-Antoine-François Andréossy (1761-1828). Général et diplomate français.

 

Lettre signée, Vienne, 24 janvier 1807, à Cambacérès, 1 page in-folio.

 

« J’ai l’honneur d’accuser réception (…) de la lettre qu’elle a bien voulue m’adresser (…) en même temps que les mille exemplaires de la brochure dont l’objet est de ranimer l’énergie des Turcs… ».

 

8/-Alexandre-Maurice Blanc de la Nautte d’Hauterive (1754-1830). Homme d’Etat et diplomate français.

 

Lettre autographe signée, Paris, 25 décembre 1806, à Cambacérès, 2 pages in-folio.

 

« Monseigneur (…) j’ai fait prier Mr Kieffer de passer chez moi, et je lui ai communiqué la partie de cette lettre qui le concerne. Il m’a dit qu’il s’occuperait sans délai et sans interruption du travail que votre altesse sérénissime lui demande ; mais il ne m’a pas dissimulé que l’usage de la langue écrite en Turquie étant extrêmement difficile et extrêmement rare (…) il pensait que le travail (…) ne pourrait être bien fait qu’à Constantinople sous la direction de Mr Ruffin, premier homme et peut-être le seul non musulman qui sache très bien écrire en turc. Il m’a ajouté qu’il y avait à Constantinople une imprimerie turque très bien dirigée… ».

 

9/-Alexandre-Maurice Blanc de la Nautte d’Hauterive (1754-1830). Homme d’Etat et diplomate français.

 

Lettre autographe signée, Paris, 25 décembre 1806, à Cambacérès, 1 page in-folio.

 

 

« Monseigneur (…) il est de mon devoir de faire tous mes efforts pour remplir les Vues de mon souverain : je vais m’occuper du travail dont il a daigné me charger ; je me considère comme un soldat blessé hors des rangs qui se relève pour retourner au combat et qui regardant comme son premier devoir de se trouver sur le champ de Bataille, doit mourrir sur la route s’il ne peut parvenir au terme… »


1.200 €