Ségur (Joseph-Alexandre)

(1756-1805)
Poète, chansonnier, auteur dramatique, militaire français. frère cadet de Louis-Philippe de Ségur. Député aux États-Généraux en 1789, rédacteur pour le journal L'Acte des apôtres pendant la Révolution.

Lettre autographe signée, Paris, 3 août 1793, au citoyen Brulé, 2 pages in-4, adresse, cachet de collection.

 

Ségur cadet inquiété pendant la Révolution. 

 

« Le Citoyen Segur le cadet supplie le citoyen Brulé commissaire de la colonie de Saint-Domingue d’apporter les certificats de résidence qu’il eut sous ses yeux, de vouloir bien lui donner une attestation qui prouve qu’il n’est pas émigré. Il n’est sorti de France de sa vie et loue à séquestre son habitation, parce que les certificats n’étaient pas arrivés à Saint-Domingue. Il attend de la bonté de Monsieur les commissaires de vouloir bien aussi l’écrire à cet effet dans la colonie. Il supplie le citoyen Brulé, de recevoir ses hommages.

J.A. Segur le cadet.

Ce samedi 3 août 1793 ».

 

Fils du maréchal de Ségur qui fut ministre de la Guerre sous Louis XVI, Joseph-Alexandre de Ségur fut colonel des régiments de Nouilles, de Lorraine, des dragons de Ségur sous l’ancien régime. Élu député aux États-Généraux par la noblesse de la ville de Paris, il resta fidèle à la monarchie et ne participa pas aux débats. Poursuivi pendant la Terreur, il est emprisonné à la prison Saint-Lazare et manque de peu d’être condamné à mort. 

 

 

On joint à cette lettre autographe un reçu signé, Paris, 2 germinal an 6 (22 mars 1798), 1 page in-16 contre-collée sur papier fin :

 

Reçu concernant sa comédie en un acte, Le Retour du Mari (joué pour la première fois en janvier 1792 au théâtre de la Nation). 

 

« Je soussigné (…) avoir reçu du Cn Dufay la somme de dix neuf livres cinq sols Mont. d’hon. Du Retour du mari mentionnée au bordereau ci-dessous… »


250 €