napoleon sainte helene autographe

(Napoléon Ier) / Chute (1815)

(Napoléon Ier)
Chute et exil (juin-juillet 1815)

Nouvelles d'Orléans, « Magnanimité de Sa Majesté l'Empereur des Russies, qui fixe à la contribution de la ville de Paris, à 8 millions. Nouvelles de Rochefort concernant Bonaparte, et le nom du chef-lieu où il se trouve », imprimé de 2 pages in-4, Imprimerie Eberhart, juillet 1815, Paris.

 

Intéressante feuille d'information au moment où Napoléon Bonaparte, défait à Waterloo et abdiquant sa couronne, se trouve à Rochefort en partance pour l'exil.  

 

« Le Grand Napoléon est dans nos murs… »

 

« S.M. le Roi de France a été ce matin faire une visite à S.M. l'empereur d'Autriche. Depuis ce matin on voit le pavillon blanc flotter sur les tours de Vincennes (...) une lettre de Rochefort, écrite le 8 de ce mois, par un officier de marine à un de ses camarades, officier comme lui, qui se trouve à Paris, contient un paragraphe ainsi conçu :

 

« Le Grand Napoléon est dans nos murs. Il est logé à l'hôtel de la Préfecture ; ce voisinage nous inquiète. On croit cependant que nous en serons débarrassé aujourd'hui-même. Les bâtiments sont prêts. Entre autres objets qu'on y a embarqués, nous y avons vu charger une grande quantité de caisses remplies d'or et d'argent. La croisière anglaise nous serre de près. Il parait que Napoléon juge le moment peu favorable pour s'esquiver. On a, en effet, attendu trop longtemps ; et dans ce moment, ce n'est pas chose aisée. Plus tard, ce serait encore plus difficile. Ainsi, tout calcul fait, ce sera sûrement cette nuit qu'on tentera l'aventure. Joseph Bonaparte est également ici pour s'embarquer. On ne cite comme devant partir avec les deux frères, que les généraux Bertrand et Becker… »

 

Défait à Waterloo, Napoléon abdique le 22 juin 1815. Le 29 juin, il prend la route en calèche pour Rochefort puis Fouras où l’attendent deux frégates (la Saale et la Méduse) dans l’espoir de rejoindre les Etats-Unis. Le 8 juillet il embarque pour l’île d’Aix. Demandant asile aux Anglais, Napoléon est transféré le 7 août 1815 sur le Northumberland qui le déposera à Sainte-Hélène. 


180 €