napoleon sainte helene autographe

(Napoléon Ier) / Abdication (1814)

Première Abdication de Napoléon Bonaparte
Avril 1814

Deux imprimés d'époque :

 

1°)- Nouvelles officielles - Actes du gouvernement provisoire, imprimé de 4 pages in-4, 12 avril 1814, Reims, Imprimerie de Brigot.

 

« Tous les emblèmes, chiffres et armoiries qui ont caractérisé le gouvernement de Buonaparte, seront supprimés et effacés par-tout où ils peuvent exister… »

 

« Les relations qui viennent de s'établir entre les puissances alliées et le Gouvernement français sont de nature à permettre immédiatement que la France soit considérée en état de paix avec elles. En conséquence, le gouvernement provisoire, par suite de la sécurité que les relations inspirent. Arrête,

 

Que tous les conscrits actuellement rassemblés sont libres, de retourner chez eux, et que tous ceux qui n'ont point encore été enlevés de leur domicile, sont autorisés à y rester (...) Paris, 4 avril 1814. Signé le prince de Bénévent, le général Beurnonville, Montesquiou, le comte Jaucourt, le duc Dalberg (…)

 

Le gouvernement provisoire arrête : 

 

1° Que tous les emblèmes, chiffres et armoiries qui ont caractérisé le gouvernement de Buonaparte, seront supprimés et effacés par-tout où ils peuvent exister.

 

2° Que cette suppression sera exclusivement opérées par les personnes déléguées par les autorités de police ou municipales, sans que le zèle individuel d'aucun particulier puisse y concourir ou le prévenir.

 

3° Qu'aucune adresse, proclamation, feuille publique ou écrit particulier ne contiendra d'injures ou expressions outrageantes contre le gouvernement renversé ; la cause de la patrie étant trop noble pour adopter aucun des moyens odieux dont il s'est servi,

 

Paris, ce 4 avril 1814 (…) »

 

 

 

2°)- Nouvelles Officielles, tirées du Moniteur, jusqu'au 13 avril inclus. Actes du gouvernement provisoire. Imprimé de 4 pages in-4, 15 avril 1814, Reims, Imprimerie de Brigot.

 

« Le gouvernement provisoire, fait connaître à toutes les autorités que tout ce qui a été aurait été fait au nom et par ordre de Napoléon Bonaparte, postérieurement à sa déchéance prononcée par le Sénat, est nul et doit être regardé comme non avenu.

 

Signé, le prince de Bénévent, etc…. »


250 €

(Scans des imprimés dans leur intégralité disponibles sur demande).