juliette Drouet autographe

Drouet (Juliette)

(1806-1883)
Actrice française

Lettre autographe signée « Juliette », (Paris), lundi 30 juillet (1849), à Victor Hugo, 4 pages in-8 (petites fentes réparées).

 

« Je me morfonds à vous attendre toute seule comme une pauvre Juju abandonnée… »

 

« Bonjour mon petit homme, bonjour mon adoré petit toto, bonjour. Est-ce que nous ne sommes pas encore à la lettre V. ? Il me semble que c’est plus long cette fois-ci que de coutume ? Je sais bien que dans l’ordre alphabétique le V. est plus loin que le H. mais son tour d’ordre à l’assemblée ne peut pas varier ? 

Je désire que vous me donniez mes deux billets ou une bonne explication qui vous justifie du crime de flouage et de concussion, dont je vous crois trop capable. 

En attendant, je me morfonds à vous attendre toute seule comme une pauvre Juju abandonnée. Mais comme je ne veux pas recommencer mon antienne, je vous dirai qu’il fait un temps de chien froid et pluvieux. Ceci est plus intéressant ; et à tout prendre il vaut mieux une Juju baromètre qu’une Juju Scie

Bonjour Toto comment que ça va dans votre lit ?

Dormez-vous bien et faites-vous de bons rêves ? je vous en souhaite de meilleurs que les miens qui sont tous aussi tristes que la réalité. Décidément mo, esparit a bien de la peine à se mettre au beau et tous mes efforts pour y arriver me font gaie comme une paire de mains jointes.

Juliette ».

 

Victor Hugo avait été réélu député le 13 mai 1849 à l’Assemblée législative (après sa dissolution). Il prononcera le 9 juillet son célèbre Discours sur la misère.  


1.800 €