marie laurencin autographe

Laurencin (Marie)

(1883-1956)
Artiste-peintre française

Lettre autographe signée, Paris, (circa 1945), à « mes Vieux », 2 pages in-8 à ses initiales.

 

« À part la santé je serai tout-à-fait heureuse (…) Misia part dans le midi chez Coco Chanel à Roquebrune… »

 

« Mes vieux,

Je viens d’être malade - et on a crû à une opération appendicite. En attendant je suis peu solide - et on ne tient pas à ce que je parte loin. 

Ici la vie est sinistre pour certains, surtout les jours où on voit des marchands de tableaux. 

Il y a un peu moins de voitures dans les rues - On ne se promène pas encore comme avant-guerre.

À part la santé je serai tout-à-fait heureuse. Vie tranquille - calme - je regarde les maisons d’en face.

Peu-à-peu tous les locataires s’en vont ruinés. Seront-ils remplacés ?

Misia (Misia Sert) part dans le midi chez Coco Chanel à Roquebrune en 2e classe. C’est elle-même qui me l’a dit.

Je vous embrasse affectueusement.

Votre Marie ».

 

En septembre 1944, Marie Laurencin avait été arrêtée chez elle dans le cadre du procédure civique d’épuration. Traumatisée par cet épisode, elle ne sera toutefois pas inquiétée. En 1947, elle fera une retraite à Meudon auprès des bénédictines du Temple et l’année suivante au Moutiers chez les soeurs Saint-Vincent-de-Paul qui l’avaient accueillies en 1940.


400 €