napoleon autographe

Traité de Tilsit (1807)

BERTHIER Louis-Alexandre (1753-1815)
Maréchal d’Empire

Copie d’époque d’une lettre du maréchal Berthier au maréchal Kalkreuth, Berlin, 25 juillet 1807, 3 pages 1/2 in-folio. Copie destinée au Maréchal Soult. 

 

« Je vous préviens, Monsieur le Maréchal, que je suis chargé d’entrer avec vous dans quelques explications sur l’exécution du traité de paix entre s.m. l’Empereur et S.m. le roi de Prusse. Elle n’ont pour but que de lever toute incertitude et de prévenir toute discussion qui pourraient retarder l’évacuation de la Prusse.

Les articles 16,25, et 26 doivent avoir reçu leur entière exécution avant l’évacuation des provinces prussiennes ; en conséquences les troupes françaises ne quitteront les pays entre l’Oder et la Vistule que lorsque :

 

1° La convention qui aux termes des l’art.16 doit avoir lieu pour la fixaiton d’une route de communication entre le royaume de Saxe et le duché de Varsovie aura été conclue avec M. le Maréchal Soult qui a reçu des pleins pouvoirs à cet effet.

Je dois vous observer relativement à cet article du traité de paix, que le terme de route militaire qui y est employé ne peut s’entendre exclusivement du passage des troupes ; et que les communications commerciales entre les royaume de Saxe et duché de Varsovie doivent être libres de manière à ce que les productions agricoles ou manufacturières de la Saxe et du duché de Varsovie puissent y être voiturées, sans être assujetties à d’autres droits que ceux qui seront indispensables pour l’entretien de cette route, en stipulant d’ailleurs les précautions convenables pour empêcher la contre bande.

Il serait même à désirer que S.M. le roi de Prusse consentit à ce que les relations commerciales s’établissent entre la Saxe et le duché de Varsovie par les principales villes de la Silésie. Les objets transportés par ces routes seraient assujettis à un droit de transit qui ne pourrait excéder celui qu’on perçoit en Saxe pour les objets de même nature. Cette convention présenterait des avantages réciproques et serait un heureux présage pour l’avenir… ».

 

Les traités de Tilsit sont deux accords signés en juillet 1807 dans la ville de Tilsit par l'empereur Napoléon Ier après avoir remporté la bataille de Friedland. Le premier traité de Tilsit a été signé en secret le 7 juillet 1807 par le tsar Alexandre Ier et Napoléon, lors d’une rencontre sur un radeau au milieu du Niémen. Le second traité de Tilsit a été signé le 9 juillet 1807 avec le roi de Prusse, qui avait déjà accepté une trêve le 25 juin après avoir été pourchassé par la Grande Armée jusqu’aux limites des frontières de son royaume.Ces traités mettent fin à la guerre de la Quatrième Coalition européenne contre la France aux dépens de la Prusse qui cède près de la moitié de ses territoires d'avant-guerre au profit d’États sous tutelle française 



350 €